Ex Vivo

MONTRÉAL ¦ 2013-2014

Sofian Audry ¦ Samuel St-Aubin

Ex Vivo traite du laboratoire et révèle le rapport entre ce qui lui est interne et ce qui lui est externe. Comme le dit le sociologue des sciences Bruno Latour, « les laboratoires sont un des quelques lieux où la composition du contexte social a été métamorphosée ». Nos sociétés sont en grande partie conditionnées par ce qui se passe à l’intérieur de ceux-ci. Certains résultats scientifiques modifient complètement nos modes de vie et notre environnement, alors que d’autres sont à peine pris en compte ou exploités : l’influence des laboratoires relève de questions d’ordre économique et politique ou de la transmission des savoirs scientifiques qui y sont générés.

Ex Vivo soulève des questions sur l’avenir de nos sociétés où la techno-science, et ses cultures, sont en pleine mutation. En abordant l’imaginaire social sous-tendant le travail du chercheur en science et la recherche en laboratoire, l’exposition révèle un processus de création artistique similaire au processus expérimental. Elle traite du rapport entre la technologie et l’environnement tout en présentant des formes de travail de laboratoire effectuées dans des milieux qui lui sont habituellement extérieurs.

Commissaire : Aurélie Besson
Présenté à la Galerie Occurrence.

Ce contenu a été publié par perte. Mettez-le en favori avec son permalien.