SOFIAN AUDRY PRÉSENTE L’ŒUVRE SOUS-MARINE PLASMOSE À CARLETON-SUR-MER

Dans le cadre de l’événement Séjour temporaire | altération provisoire à Carleton-sur-Mer, Sofian Audry présente l’œuvre sous-marine Plasmose

Du 24 juin au 7 septembre 2013
À la Marina de Carleton-sur-Mer
Production : Perte de Signal
Conception électronique et soutien à la conception matérielle: Samuel St-Aubin

Plasmose est une oeuvre électronique sous-marine installée dans la marina de Carleton. Entité artificielle, elle interagit dans son milieu aquatique par le biais de multiples senseurs, agrégeant les données en un flux constant, au gré des marées, des courants et autres variations. Elle s’adapte, se transforme et évolue au fil du temps, mue par les différents cycles naturels dans lesquels elle s’inscrit. L’oeuvre agit ainsi comme une voie de passage et d’échange entre le monde aérien de la ville et le monde subaquatique. Située au point de changement de phase entre le solide et le gazeux, elle permet au visiteur d’exister pour un temps entre ces deux mondes, d’en apprécier la constitution, la densité, la temporalité et les limites respectives. Elle soulève des questions sur notre relation à l’espace maritime et à ses fragiles écosystèmes.

Plasmose propose d’intégrer un agent artificiel à un habitat limitrophe. Ce simple ajout vient déséquilibrer le milieu de vie au sein duquel l’oeuvre est implantée, favorisant l’émergence d’un nouvel équilibre. Cet équilibre n’est pas statique: au fil de l’été, les changements physiques et humains viendront affecter le lieu aussi bien que l’oeuvre, reconfigurant continuellement l’un et l’autre.

Le lieu choisi agit en résonance avec l’oeuvre: la marina est une voie d’accès reliant la ville et la mer. L’oeuvre est accrochée à un faux ponton intégré à la marina; une fenêtre en plexiglas permet aux utilisateurs de la marina et aux visiteurs d’observer ses mouvements et réactions sous-marines. Créature intrigante, à mi-chemin entre le biologique et l’artificiel, sa présence peut provoquer différentes réactions allant de l’inquiétude à l’amusement. Chez les utilisateurs réguliers de la marina, la relation établie avec l’oeuvre pourrait par ailleurs évoluer au cours de l’été.

Sofian Audry détient un baccalauréat en mathématique informatique, ainsi qu’une maîtrise en science informatique de l’Université de Montréal. Depuis 2004, il a développé différents projets installatifs et Web, tant à titre individuel que collectif. Il s’est joint au centre d’artiste Perte de Signal en 2005 et a récemment complété une maîtrise en communication (médias interactifs) (UQAM, 2010). Il étudie présentement au programme de Ph. D. Humanities (Concordia). Sofian Audry travaille dans un créneau qui mêle les nouvelles technologies aux mécanismes cognitifs et sociaux de l’être humain. Les œuvres qu’il conçoit s’édifient à l’aide d’algorithmes complexes et traitent les données que génère l’activité d’interfaces ingénieuses. Son travail a été présenté dans de nombreux festivals et lieux d’exposition au Canada, en Europe et en Asie.

Séjour temporaire | altération provisoire

Ce projet est issu d’une collaboration entre huit centres d’artistes du Québec pour la réalisation de huit interventions artistiques dispersées dans la ville de Carleton-sur-Mer. Il comprend, de plus, la tenue d’un office de tourisme culturel situé dans la salle d’exposition du Centre, une expo-vente des membres intitulée Souvenirs de séjours et une carte géographique dédiée au projet.

Artistes : Sofian Audry, Marie-Claude Bouthillier, Jean-François Caissy, Sylvie Crépeault, Marc Dulude, Milutin Gubash, Donna Legault et Pierre-Olivier Fréchet-Martin

Commissaire : Marie-Hélène Leblanc (Gatineau)

http://www.vasteetvague.ca/fr/

Les commentaires sont fermés.