RÉSIDENCE SONDES EN ARTS NUMÉRIQUES AVEC SALAH MALOULI

Salah_Malouli

Montréal, le 22 juin 2016 – PERTE DE SIGNAL est fier d’accueillir Salah Malouli du Maroc jusqu’au 15 juillet 2016, dans le cadre de son programme de résidence SONDES au RUSTINES|LAB.

De Casablanca à Montréal, les artistes numériques de la francophonie œuvrant activement dans le domaine du logiciel et du matériel libres développent, utilisent et partagent leurs propres outils tout en réfléchissant à leur inscription dans l’esthétique des arts numériques et dans sa communauté à l’international. Ce nouveau programme de résidence initié par PERTE DE SIGNAL cherche à rendre compte et à soutenir les recherches novatrices issues des cultures numériques émergentes de la francophonie du sud.

Pendant sa résidence, Salah Malouli s’intéressera aux plateformes de culture libre, aux espaces autogérés ainsi qu’aux coopératives culturelles présentes à Montréal. Son projet de recherche et de création portera sur les narrations et le montage vidéo. Il tend à créer un univers narratif, sonore et visuel par l’utilisation d’une multitude de médiums numériques de manière arborescente. Au cours de sa résidence, il invitera plusieurs artistes à collaborer à son projet dit Transmédium par le biais de réalisation de bandes dessinées, d’extrait vidéo, d’animation, de gaming et d’interaction software et hardware. La résidence se conclura par un laboratoire performatif présenté au RUSTINES|LAB.

::

Salah Malouli, acteur culturel de Casablanca / Barcelone.

À la suite d’études en langue et littérature espagnole au Maroc, puis d’un Master en gestion de projets culturels en Espagne, Salah Malouli occupe d’abord un poste à l’Institut Cervantes de Casablanca puis part s’installer à Barcelone en 2005. De là, il organise de nombreux projets culturels et participe à de multiples expériences artistiques (spécialement en art visuel et technologie). Très impliquer depuis 2006 dans le mouvement des Commons et de la Culture libre à Barcelone, il décide de revenir au Maroc en 2012 inspiré de ces expériences et lance la plate-forme Opentaqafa (laboratoire de recherche sur la culture libre, l’opensource, le DIY et les commons) et expérimente certains concepts comme le Summerlab (rencontre de hackers, d’artistes et d’activistes passionnés), les opentaqafa days (journée autour de la culture libre et l’opensource) ou encore les Rencontres Glitch Noise avec une touche Poetry contemporaine. Tout en se consacrant à la culture du hacking et à la microculture, Salah n’en reste pas moins un grand amoureux de la bande dessinée et du street art.

La RÉSIDENCE SONDES EN ARTS NUMÉRIQUES est possible grâce à l’appui du Conseil des arts de Montréal. Elle offre un soutien à la recherche-création d’artistes de la francophonie du Sud pour la création de projets d’arts numériques dans le domaine du logiciel et du matériel libre à Montréal.

Les commentaires sont fermés.