Publications

1010 ¦ MONTRÉAL ¦ 2008

Jason Arsenault ¦ Sofian Audry ¦ Myriam Bessette ¦ Ariane De Blois ¦ Robin Dupuis ¦ Claudette Lemay ¦ Rémi Lacoste ¦ Isabelle Hayeur ¦ Julie-C Fortier ¦ Joanna Empain ¦ Nicolas Bernier ¦ Sébastien Pesot ¦ Nelly-Eve Rajotte ¦ Jonathan Villeneuve

Après dix années d’existence, l’organisme Perte de Signal a voulu jauger la contribution de ses activités. Images en mouvements ou fixes, sons, dispositifs d’installation, montage, projection et lumières sont certains des éléments de base dont les artistes de Perte de Signal explorent les inépuisables configurations. Plus encore, avec les propriétés du numérique et de la transmission sur le Web, ils éprouvent de façon inédite les limites de l’œuvre d’art et façonnent de nouvelles modalités de réception.

Auteurs: Julie Bélisle, Marie-Ève Charron, Nicole Gingras, Nelson Henricks, Bernard Lamarche.

CubiculesCubicules ¦ MONTRÉAL ¦ 2007

Jason Arsenault ¦ Alexis Bellavance ¦ Myriam Bessette ¦ Robin Dupuis ¦ Claudette Lemay

Cette publication fait suite à une exposition d’arts médiatiques en tournée initiée par Perte de Signal. Cubicules ne propose pas tant des objets à contempler, mais plutôt des démarches d’artistes privilégiant l’expérimentation qui vise à renouveler la pratique en arts médiatiques. Ces installations vidéo explorent de nouvelles formes de sensorialité et de lecture de l’image en mouvement tout en créant des environnements singuliers, des lieux de rencontre entre l’être humain et la machine. Penser l’installation vidéo dans l’espace en fonction de son format est ce qui a amené le groupe à proposer des interventions qui permettent de repousser les limites de leur création. Cette instigation collective se transcende dans la démarche individuelle de chacun des artistes.

Auteure : Julie Bélisle

Répertoire ¦ MONTRÉAL ¦ 2007

Jason Arsenault ¦ Sofian Audry ¦ Myriam Bessette ¦ Ariane De Blois ¦ Robin Dupuis ¦ Claudette Lemay ¦ Nicolas Bernier Nelly-Eve Rajotte ¦ Jonathan Villeneuve

Artistes du temps et de l’immatériel, les membres de Perte de Signal sculptent la lumière et la matière sonique afin de concocter des univers oniriques où l’expérience esthétique fait corps avec le spectateur/auditeur. Que ce soit par l’intermédiaire de la vidéo, de l’installation, d’oeuvres immersives ou de performances, le travail des différents artistes vise à englober le spectateur de toutes parts.[…] Toutes les oeuvres vidéographiques présentées dans ce répertoire ont été projetées lors d’importants festivals à travers le monde Pour leur part,les installations, les oeuvres immersives et les performances ont été présentées lors de manifestations artistiques prenant place au Québec ou à l’étranger. Le présent répertoire souhaite offrir un aperçu des pratiques passées et actuelles d’un certain nombre d’artistes de Perte de Signal. Loin d’être exhaustif, il inventorie néanmoins une partie importante de la production des membres de l’organisme montréalais et donne un avant-goût de pratiques actuelles en arts médiatiques.

Auteure: Ariane De Blois

SIGNAL ¦ MONTRÉAL ¦ 2003

Jason Arsenault ¦ Myriam Bessette ¦ Robin Dupuis ¦ Claudette Lemay ¦ Sébastien Pesot

Ni bilan, ni catalogue d’exposition, cette publication entend plutôt prendre le pouls de la création qui se fait au sein de Perte de Signal, un jeune organisme québécois voué aux arts médiatiques. Après seulement sept ans d’existence, l’organisme affiche un parcours étonnant jalonné par de nombreuses apparitions à l’échelle internationale dans les festivals spécialisés et de multiples activités connexes, telles que le commissariat d’expositions et des installations in situ produites en collectif. Perte de Signal exploite avec brio le principe de variabilité propre aux technologies numériques ce qui fait de lui un agent important dans le paysage de la création actuelle.

L’ouvrage s’attarde sur les travaux de Jason Arsenault, Myriam Bessette, Robin Dupuis, Claudette Lemay et Sébastien Pesot pour mettre en perspective la variété des langages artistiques au sein de Perte de Signal qui va de l’intimisme à l’activisme, en passant par la culture techno et l’esthétique minimaliste.

Auteure : Marie-Ève Charron