Nouvelle œuvre de Nicolas Bernier, en VOD sur SIGNAL|TV

Phantom de Nicolas Bernier

Récipiendaire d’un prestigieux Golden Nica à la dernière édition d’Ars Electronica et de retour d’une tournée en Europe et en Asie, l’artiste québécois des arts numériques Nicolas Bernier lance aujourd’hui même une toute nouvelle vidéo, Phantom (1651). Elle est présentée et disponible en avant première sur SIGNAL|TV, la première plateforme de vidéos sur demande indépendantes au Québec.

Phantom (1651) est une réduction monobande d’une pièce de musique électronique écrite pour hardanger fiddle (instrument traditionnel norvégien), bande, traitement en temps réel et vidéo. La pièce est une commande de la musicienne norvégienne Britt Pernille Frøholm. Semblable au violon, le hardanger fiddle possède une sonorité fantomatique produite grâce à un deuxième ensemble de cordes qui, situées sous les cordes principales, résonnent par sympathie. C’est sur cette idée d’apparitions spectrales et de souvenirs ancestraux que la pièce est construite dans une allégorie ambiante évoquant la présence et l’absence, entre le passé et le présent. La vidéo est une animation construite à partir d’une seule image fixe créée spécialement pour le projet par l’artiste visuel Urban9, collaborateur de longue date de Nicolas Bernier. La pièce originale se présente sous forme de concert audiovisuel.

Nicolas Bernier vogue entre performance, installation, musique concrète, live electronics, post-rock et improvisation bruitiste, jusqu’à l’art vidéo et les collaborations avec la danse, le théâtre, l’image en mouvement et l’interdisciplinarité. Au sein de cet éclectisme demeure une constante : la recherche d’un équilibre entre cérébralité et sensualité ainsi qu’entre matières organiques et traitements numériques.

Nicolas Bernier est doctorant à la University of Huddersfield (UK), sous la direction de Pierre Alexandre Tremblay, et membre de Perte de Signal. Son travail a capté l’intérêt d’événements tels que Prix Ars Electronica (Autriche), SONAR (Espagne), Mutek (Canada), DotMov Festival (Japon), ZKM (Allemagne), Transmediale (Allemagne) et est disponible sur plusieurs étiquettes de disques telles que Crónica (Portugal), Ahornfelder (Allemagne), Leerraum (Suisse) et Home Normal (Royaume-Uni).

www.nicolasbernier.com

Perte de Signal est un centre d’artistes montréalais qui promeut le renforcement et le rayonnement des arts numériques. De la performance audio à la vidéo, en passant par l’installation mécanique/robotique et l’intervention publique, le travail des membres de l’organisme se décline à travers différents médias et diverses approches plastiques et formelles.

www.perte-de-signal.org

Les commentaires sont fermés.