Nicolas Bernier, frequencies (light quanta)

Nicolas Bernier. frequencies (light quanta)

Montréal, le 4 septembre 2014 – frequencies (light quanta) est une nouvelle installation audiovisuelle de l’artiste sonore montréalais Nicolas Bernier. Cette coproduction de PERTE DE SIGNAL (Montréal) a été créée en août 2014, dans le cadre d’une résidence au laboratoire sonore LABoral Centro de Arte y Creación Industrial, en Espagne.

La fascination grandissante de Bernier pour la science, la lumière et les fondements de la création sonore, l’a mené à se pencher sur le quantum – la plus petite de toutes les unités de mesure d’énergie. frequencies (light quanta) explore la portée des relations conceptuelles entre les principes de base de la physique quantique et l’art audiovisuel: particules, probabilités, dualité onde/corpuscule, discontinuité,… La composition métaphoriquement structurée autour de ces principes articule cent fragments sonores et lumineux en une efflorescence spaciotemporelle aléatoire, s’étendant et se défaisant sans fin devant nous.

Dans la nature, la lumière des photons est émise par des électrons; les sonorités électriques de l’installation, elles, déclenchent des signaux lumineux. La composition repose ici sur de la friture et des « clics », les sons les plus brefs accessibles à l’audition humaine. La structure de frequencies (light quanta) rassemble cent panneaux d’acrylique en un monolithe noir. Des signes, lignes et points gravés sur les panneaux s’animent sous l’effet de la lumière, donnant sans cesse lieu, à travers leurs jeux de réflexions et de scintillement, à de nouvelles compositions. Ce dispositif physique singulier permet d’accéder à une visualisation multidimensionnelle des sonorités sous-jacentes à la création des patrons audiovisuels.

Né à Ottawa au Canada en 1977, Nicolas Bernier crée des performances et des installations sonores, de la musique concrète, des compositions électroniques live, du post-rock, des improvisations et de l’art vidéo. Il travaille aussi comme compositeur pour des chorégraphies, des films et d’autres images en mouvement, ainsi que dans divers contextes interdisciplinaires. Au cœur de cet éclectisme, ses préoccupations artistiques demeurent constantes : trouver l’équilibre entre le cérébral et le sensuel, les sources organiques du son et leur traitement numérique.

Ses œuvres ont suscité l’intérêt de Sónar (Espagne) et Mutek (Canada), du DotMove Festival (Japon) et de la Transmediale (Allemagne). Il a publié des enregistrements avec les labels d’entre les plus raffinés : Crónica (Portugal), Farmacia901 (Italie), leerraum (Suisse) and LINE (États-Unis). En 2012, il s’est mérité le Golden Nica, plus haute distinction du Prix Ars Electronica (Autriche) pour sa performance frequencies (a).

Nicolas Bernier détient un Doctorat en arts sonores de l’Université de Hoddersfield (Royaume-Uni) et est professeur au programme de Musique numérique à l’Université de Montréal. Il est membre et administrateur chez  PERTE DE SIGNAL. Perte-de-signal.org/artiste/#Nicolas-Bernier

Composition et direction artistique: Nicolas Bernier
Crédits photographiques: Nicolas Bernier
Fabrication et direction technique: Robocut Studio (Montréal)

Télécharger le PDF
Informations supplémentaires
Source: LABoral 

PERTE DE SIGNAL est un centre d’artistes montréalais dont le mandat est de promouvoir le renforcement et le rayonnement des arts numériques et l’innovation artistique liée à la technologie. De la performance audio à la projection vidéo en passant par l’installation mécanique/robotique et l’intervention publique, le travail des membres de l’organisme se décline à travers différents médias et à travers l’exploration d’une variété d’approches plastiques et formelles. PERTE DE SIGNAL se veut un lieu de rencontre qui favorise les initiatives, les collaborations, les échanges et la transmission des savoir-faire au sein de la communauté artistique dans son ensemble.  Perte-de-signal.org

COPRODUCTION

Logos de la Coproduction - Co-production logos

AVEC LE SOUTIEN DE

Logos des soutiens \ Support logos

-30-

Source: 
Claudia Leduc

Les commentaires sont fermés.