Le Québec à l’honneur – Show Off

Le Québec à l'honneur, au Show Off Paris

Du 21 au 23 octobre 2013, Perte de Signal présente, en collaboration avec Elektra, un volet d’art numérique québécois à la 8e édition de Show Off, foire alternative à la Foire internationale d’art contemporain (FIAC), à Paris.

Dans le cadre du Québec à l’honneur, dix artistes internationalement reconnus seront exposés à l’Espace Pierre Cardin. Ce projet se veut une vitrine de la création québécoise en art numérique sur le marché international de l’art contemporain. Il s’agit d’un temps fort offrant une grande visibilité aux artistes québécois auprès des galeristes, collectionneurs et conservateurs de musée.

Artistes:
Matthew Biederman, Alexandre Castonguay, Luc Courchesne, Jean Dubois, Robin Dupuis, Katherine Melançon, François Quévillon, Samuel Saint-Aubin, Jonathan Villeneuve et l’artiste albertain Robyn Moody.

Directeur artistique: Dominique Moulon
Commissaire invitée: Aurélie Besson
Directeur technique: Danny Perreault

Horaires d’ouverture:
21 octobre – public professionnel/sur invitation
22 octobre de 12h à 22h
23 octobre de 12h à 21h

Prix d’entrée:
5 euros

Lieu:
Espace Pierre Cardin, 1-3 avenue Gabriel 75008 Paris

Pour plus d’informations::
Evénement Facebook: https://www.facebook.com/events/731459513535882/
Autres évènements accompagnant le Québec à l’honneur: http://showoffparis.fr/

Cette initiative est organisée par Perte de Signal en collaboration avec Elektra. Elle est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada. Nos remerciements à Show Off, au groupe de recherche-création Air(e) Libre, à la galerie Pierre-François Ouellette.

Table-ronde

Une table-ronde se tiendra le mercredi 23 octobre à 17h45
Table ronde #2 – spécial Québec
Art, numérique: de la diffusion à la collection

Intervenants:
Aurélie Besson, Perte de Signal
Émilie Boudrias, Elektra/BIAN
Jean Dubois, artiste
Robin Dupuis, artiste

A l’auditorium de l’Espace Pierre Cardin

LES OEUVRES

BIEDERMAN Matthew, R+G+B, 2009
ART45, Montréal

CASTONGUAY Alexandre, Agit Pov, installation cinétique, 2013
PFOAC, Montréal

COURCHESNE Luc, 2008/06 – Kujukurihama, Chiba Peninsula (Japan). 2009/08 – Kemio Island (Finland). 2010/03 – Hendry’s Beach, Santa Barbara CA (USA), de Rivages, série de panorama vidéos anamorphiques, 2008 – 2010
PFOAC, Montréal

DUBOIS Jean, Tact, installation vidéo interactive, 2000

DUPUIS Robin, Lixiviat, vidéo, 2013
Perte de Signal, Montréal

MELANÇON Katherine, The Seven Sisters National Park Series, photographies, 2012 – 2013

MOODY Robyn, Butterflies, Species at Risk at the Edge of Reason. Installation robotique, 2011 – 2013

QUÉVILLON François, Defrost, installation vidéo, 2001
Perte de Signal, Montréal

ST-AUBIN Samuel, Oeuf, installation cinétique, 2013
Perte de Signal, Montréal

VILLENEUVE Jonathan, Sérénade: la dernière marche du roi qui refuse de mourir, installation cinétique et sonore + vidéo (vidéo co-réalisée avec Thierry Marceau), 2012-2013
Perte de Signal, Montréal

Descriptions des oeuvres

"R+G+B" de Matthew Biederman

BIEDERMAN Matthew, R+G+B, 2009
ART45, Montréal

R+G+B est un affichage cyclique du système de couleur RGB en tant que formule. La codification de la couleur au sein d’un système trichromatique en trois nombres 8-bit (créant un nombre 24bit) est une structure appliquée au monde numérique. Dans R+G+B, trois nombres sur un écran augmentent de 0 à 255 à des vitesses différentes. Quand ils atteignent 255, ils repartent à zéro. La couleur de chaque nombre est égale à sa valeur. Quand les nombres augmentent, ils augmentent aussi leur valeur de couleur. La couleur entourant les nombres remplissant le reste de l’écran est égale aux valeurs du rouge, vert et bleu ensemble.

http://www.mbiederman.com/

"Agit Pov Libre" d'Alexandre Castonguay

CASTONGUAY Alexandre, Agit Pov, installation cinétique, 2013
PFOAC, Montréal

Alexandre Castonguay présente une installation murale constituée d’un bras motorisé sur lequel des DELs et des composants électroniques, faits sur mesure, affichent des messages politico-poétiques. Ce projet est issu d’une version pour vélo (Petit Objet de Vélo) basé sur l’effet (POV) de persistence de la vision et des tactiques de l’avant-garde russe (Agit Prop) et du projet SpokePOV de Limor Fried.

http://artengine.ca/acastonguay/

"Hendry's Beach, Santa Barbara (CA, USA)" de Luc Courchesne
COURCHESNE Luc, 2008/06 – Kujukurihama, Chiba Peninsula (Japan). 2009/08 – Kemio Island (Finland). 2010/03 – Hendry’s Beach, Santa Barbara CA (USA), de Rivages, série de panorama vidéos anamorphiques, 2008 – 2010
PFOAC, Montréal

Courchesne s’intéresse depuis 2007 aux rivages : Il y trouve une frontière en perpétuel changement, la rencontre dynamique de deux matières aux propriétés fort différentes et qui se transforment mutuellement. On peut y voir selon Courchesne l’occasion d’une expérience plasticienne passionnante consistant à observer la ligne qui se forme et se transforme selon un mode à la fois répétitif et aléatoire. L’artiste a produit à ce jour une douzaine de bords de mer tournés au Canada, aux Etats-Unis, aux Caraïbes, en France, en Finlande, dans les Caraïbes, en Chine et au Japon. Il en présente trois à Show Off.

http://courchel.net

"Tact" de Jean Dubois

DUBOIS Jean, Tact, installation vidéo interactive, 2000

Tact croise la technologie avec le toucher, les sons et les images en explorant un espace entre la photo et le cinéma. Le dispositif est composé d’un écran incrusté dans un grand miroir circulaire affichant le mouvement flou d’une forme rosâtre. Le spectateur est invité à toucher l’écran. Une fois touchée, l’image se fige soudainement et montre le visage d’une femme écrasé contre l’écran que l’on peut contrôler au doigt et à l’oeil en le contorsionnant au gré des frottements de la main. Il s’installe alors un rapport étrange sinon gênant entre le spectateur et l’image d’autrui.

http://www.jeandubois.info/

"Lixiviat" de Robin Dupuis

DUPUIS Robin, Lixiviat, vidéo, 2013
Perte de Signal, Montréal

Robin Dupuis aborde la construction de structures narratives à l’aide d’images et de sons générés et filtrés par des systèmes informatiques de conception artisanale. Il intervient sur le support numérique, transforme le langage de l’image en mouvement et joue avec l’univers sonore dans le but de proposer une expérience contemplative. Les images abstraites et les sons inouïs qu’il réussit à créer amènent le spectateur à « percevoir » de façon plus intuitive, à la manière de ce qu’Henri Chomette nommait un cinéma pur.

http://robin-dupuis.com/

"The Seven Sisters National Park Series" de Katherine Melancon

MELANÇON Katherine, The Seven Sisters National Park Series, photographies, 2012 – 2013

Le projet « Seven Sisters National Park (England) » fait partie d’un plus grand projet qui explore les déplacements et voyages de l’artiste. La collection d’évidences du lieu constitue le point de départ et l’index de ce lieu pour la réalisation des œuvres. Le processus de création est le suivant : découvrir un lieu, sélectionner des échantillons, ensuite, à l’aide d’un scanner, recréer un témoin sensoriel du lieu usant des concepts de chance, de performance et de temps. L’objet final est une photo sans caméra, un nouveau lieu. La série comprend quatre œuvres.

http://katherinemelancon.wordpress.com/

"Butterflies Species at Risk at the Edge of Reason" de Moody Robyn

MOODY Robyn, Butterflies, Species at Risk at the Edge of Reason. Installation robotique, 2011 – 2013

Des livres ouverts sont disposés au sommet d’un pupitre muni de bras mécaniques.
Ces derniers actionnent les ouvrages rappelant des battements d’ailes. Le point commun de chacune de ces publications réside dans le fait que leurs auteurs ont tous été confrontés à la censure liés au conservatisme politique ou social. L’installation confère par sa scénarisation et son éclairage feutré une ambiance apaisée, en réaction aux conflits soulevés par ces écrits lors de leur diffusion.

http://www.robynmoody.ca/

"Defrost" de Francois Quévillon

QUÉVILLON François, Defrost, installation vidéo, 2001
Perte de Signal, Montréal

Defrost explore les changements d’état de la matière à travers l’orchestration d’événements générés par des contrastes thermiques. L’oeuvre créée par la captation et le traitement de ces phénomènes présente des espaces énigmatiques où règne un climat de tension qui évolue en crescendo. Originalement présentée sous la forme d’une installation vidéo multi-écrans, cette édition comprend une vidéo triptyque en haute définition (les trois vidéos y sont présentées côte à côte simultanément) ainsi que les trois vidéo individuels.

http://francois-quevillon.com/

"Oeuf" de Samuel Saint-Aubin

ST-AUBIN Samuel, Oeuf, installation cinétique, 2013
Perte de Signal, Montréal

Deux cuillères en rotation s’échangent un oeuf. Les mouvements du mécanisme sont répétés avec exactitude. L’oeuf passe d’une cuillère à l’autre captivant l’attention du spectateur sur le risque qu’a pris l’œuvre. Entre les échanges, les cuillères réalisent une chorégraphie Œuf met en avant le rapport et la tension entre la précision de la machine et les mouvements imprévisibles de cet objet.

http://www.openslab.com/

"Sérénade" de Jonathan Villeneuve

VILLENEUVE Jonathan, Sérénade: la dernière marche du roi qui refuse de mourir, installation cinétique et sonore + vidéo (vidéo co-réalisée avec Thierry Marceau) 2012 – 2013
Perte de Signal, Montréal

Sur un tapis de gazon synthétique, emprunté à un mini-golf, un baril de pétrole vide est fixé à un diable rescapé des manufactures. Perforé à la façon d’une partition pour piano mécanique, ses maillets martèlent un vibraphone de fortune, répétant inlassablement une version désaccordée, aux accents de gamelan balinais, de Are you lonesome tonight. Sérénade est un jukebox des solitudes, qui carbure au mystère d’Elvis.
– Tiré du texte de Daniel Canty : Les machines simples (2012)

http://www.jonathan-villeneuve.com/

Les commentaires sont fermés.