Le Printemps numérique de PERTE DE SIGNAL

Printemps Numérique de Perte de Signal

Montréal, le 24 avril 2014 – PERTE DE SIGNAL vous invite à voir le travail de ses artistes dans le cadre de Sight + Sound et de la Biennale Internationale d’Art Numérique (BIAN), entre autres événements. Les artistes Sofian Audry, Darsha Hewitt, Thomas Ouellet Fredericks, Alexandre Quessy, François Quévillon, Samuel St-Aubin, Erin Sexton et Jean-Ambroise Vesac et l’artiste-résident Emmanuel Lagrange Paquet exposeront dans divers lieux de la métropole participants au Printemps Numérique.

Les artistes de PERTE DE SIGNAL proposent divers rendez-vous d’art numérique ce printemps.

L’installation “N_Polytope: Behaviors in Light and Sound After Iannis Xenakis”, réalisée par Chris Salter et à laquelle a collaboré Sofian Audry, sera présentée à la Fonderie Darling du 1 au 13 mai. Lancement le jeudi 1er mai.

Sofian Audry et Thomas Ouellet Fredericks participent au projet AGIT P.O.V. dans le quartier Saint-Michel. Lors de ces ateliers, des adultes fabriqueront des objets lumineux, destinés à des roues de vélo, pour une prise de parole durant une parade cycliste nocturne dans la ville le 30 mai, à 21 h.

Darsha Hewitt et Erin Sexton exposeront à l’édition 2014 de Sight + Sound à Eastern Bloc du 20 au 25 mai prochain. Lancement des expositions le dimanche 25 mai.

Alexandre Quessy conduira une performance-démo de l’atelier Toonloop avec Mapping, dans le cadre du Forum « Les Musées à l’ère numérique » qui se tiendra au Musée McCord le 11 juin prochain.

François Quévillon expose l’œuvre « Points de repère » lors de « Vies de Plateau » à la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal Pointe-à-Callière. Cette exposition se tiendra durant toute la durée du Printemps numérique, du 21 mars au 21 juin prochain.

Samuel St-Aubin présentera « De choses et d’autres » à la Maison de la Culture Marie-Uguay du 1er mai au 8 juin, puis à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges du 16 juin au 23 août. Les vernissages de ces expositions auront lieu respectivement le 2 mai et le 19 juin.

Jean-Ambroise Vesac dévoilera le dispositif interactif « Soleil » à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord du 22 mai au 22 juin prochain. Vernissage le jeudi 22 mai.

Enfin, l’exposition « Histoires d’interactions » présentant le travail d’Emmanuel Lagrange Paquet aura lieu du 8 mai au 15 juin prochain à la Maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce. Vernissage le jeudi 8 mai.

Sofian Audry, artiste canadien, détient un baccalauréat en mathématique/informatique, ainsi qu’une maîtrise en science informatique de l’Université de Montréal. Depuis 2004, il développe des projets installatifs et web, tant à titre individuel que collectif, dans un créneau mêlant les nouvelles technologies aux mécanismes cognitifs et sociaux de l’être humain. Ayant complété une maîtrise en communication (médias interactifs) à l’UQAM en 2010, il étudie présentement au programme de Ph. D. Humanities (Concordia). Son travail a été présenté au Canada, en Europe et en Asie dans de nombreux festivals et divers lieux d’exposition.  Sofianaudry.com

Darsha Hewitt est une artiste canadienne qui vit et travaille à Montréal. Elle est diplômée de l’International Stipend for Young Artists en Art Sonore de l’État Fédéral de Basse Saxe et de Braunschweig HBK (Allemagne) et de l’International Work Stipend du Edith-Russ-Haus pour les Arts Médiatiques d’Oldenburg. L’artiste est candidate à la maîtrise en Open Media à l’Université Concordia et assistante de recherche à Hexagram. En parallèle à sa pratique artistique, elle est aussi technicienne indépendante, consultante et pédagogue. Elle travaille fréquemment avec des studios de production à l’international, des organismes d’arts numériques, des laboratoires médiatiques et des universités.  Darsha.org

Thomas Ouellet Fredericks est un artiste en arts numériques depuis onze ans. Il a travaillé avec le son, l’image, l’interactivité, des cochons, des coquerelles, des homards, des poissons rouges et des divans émotifs. Il est motivé par le plaisir de créer et de partager ses connaissances. Il enseigne à l’UQAM et a contribué au développement de plusieurs outils «open source» dont Arduino, Processing, Pure Data et Wiring. Il a aussi rédigé beaucoup de matériel pédagogique en français qui peut être consulté en ligne gratuitement et est utilisé par d’autres enseignants pour leurs cours.  T-o-f.info

Alexandre Quessy est un artiste-programmeur montréalais qui s’intéresse à l’échantillonnage d’images, de sons et de données électroniques. Il s’implique activement dans la création de logiciels libres pour les arts et leurs enseignements. Ses projets ont été présentés au Canada, aux États-Unis, en Norvège, en France, au Mexique, à Taiwan et en Belgique. Il est l’auteur principal du logiciel d’animation en direct Toonloop.  Alexandre.quessy.net

François Quévillon touche à l’installation et à l’art numérique dans son travail. Marquées par les notions d’instabilité et d’indétermination, ses réalisations explorent les phénomènes complexes du monde et de la perception par la mise en œuvre de processus sensibles à l’interférence du public et aux conditions variables de l’environnement. Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, il a participé aux activités du groupe de recherche-création Interstices de 2001 à 2008 et est membre de PERTE DE SIGNAL depuis 2009. Son travail a été présenté au Canada et à l’étranger dans le cadre d’expositions individuelles et collectives, de résidences et de festivals.  Francois-quevillon.com

Samuel St-Aubin est présent dans le paysage des arts électroniques depuis 2002. Il a collaboré à la production du travail de plusieurs artistes et de collectifs au Québec. Depuis quelques années, il met de l’avant sa propre démarche de création. Ce technicien en électronique et artiste sonore investit les objets du quotidien d’une réalité nouvelle. Il insuffle à ses créations une autre dimension qui va au-delà du réalisme utilitaire de l’objet, en les détournant de leur utilisation première, bouleversant ainsi radicalement notre relation à l’objet. D’une précision sans équivoque, ses œuvres nous mettent directement en relation avec la poésie du quotidien qui se découvre dans la simplicité de l’existence.  – Martin Philippe Côté, Maison de la culture Marie-Uguay.  Samuelstaubin.com

Erin Sexton est une artiste montréalaise qui explore la matière, l’énergie, l’espace et le temps à travers le son, la performance, l’installation et la vidéo. S’inspirant à la fois de physique théorique et de mysticisme, ses œuvres se situent aux limites de la connaissance, révélant l’immanence à travers une vulnérabilité active. Avec des appareils électroniques analogiques, des champs électromagnétiques, des projets de pseudo-science et de l’expérimentation phénoménologique, Sexton crée des liens directs entre l’expérience vécue et les processus naturels, nous mettant ainsi en contact avec le micro et le macrocosmos.  Erinsexton.com

Jean-Ambroise Vesac est un artiste en arts numériques. Sa pratique intègre la performance audiovisuelle, les installations immersives et interactives et la petite robotique. Il explore les frontières à l’intersection des réalités mixtes et de l’hybridation de l’homme et la machine. Il joue sur l’équilibre entre la perception et l’interaction, en aiguisant curiosité et empathie. Au sein de ses œuvres-labo, son système se centre sur l’attention du participant, l’utilisant comme geste d’intention. Dans un nuage de possibles, il provoque une transfiguration accompagnant le devenir médiatique du moment.  Jean-ambroise.vesac.name

Emmanuel Lagrange Paquet se développe une pratique artistique au croisement des disciplines de la vidéo, de l’image numérique, des procédés d’impression et de l’installation. Son travail se tourne vers les problématiques de l’appropriation du patrimoine mythologique au cinéma, de l’esthétique des interactions humains-ordinateurs et de la technologie comme nouvelle expression de la pensée magique. Son travail a été présenté à plusieurs reprises au Québec, notamment dans le cadre de la Biennale Internationale d’Art Numérique (exposition Variances) et de la Nuit Blanche (projet Vitrines). Il détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.  Eeelllppp.com

PERTE DE SIGNAL est un centre d’artistes montréalais qui promeut le renforcement et le rayonnement des arts numériques. De la performance audio à la vidéo en passant par l’installation mécanique, robotique et l’intervention publique, le travail des membres de l’organisme se décline à travers différents médias et diverses approches plastiques et formelles.  Perte-de-signal.org

Printemps Numérique 2014

-30-

Source: 
Claudia Leduc (+1 514 273-4813)

Les commentaires sont fermés.