Exposition de Pavitra Wickramasinghe et Jonathan Villeneuve au CERN

Communiqué de presse – pour diffusion immédiate

Montréal, le 30 octobre 2012

Exposition de Pavitra Wickramasinghe et Jonathan Villeneuve

Du 26 octobre au 9 décembre 2012
au Centre d’exposition de Rouyn-Noranda

Cette exposition présente les travaux de Pavitra Wickramasinghe et Jonathan Villeneuve, deux artistes membres de Perte de Signal, centre d’artistes montréalais pour la production et la diffusion en art numérique. Il s’agit d’installations cinétiques qui ont en commun de dévoiler leur mécanique ou leur dispositif de manière poétique. Pavitra Wickramasinghe présente son œuvre Refusing to make a scene et Jonathan Villeneuve Sérénade et Longueur d’onde.

Pavitra Wickramasinghe:
Pavitra Wickramasinghe est née au Sri Lanka et vit maintenant à Montréal. Sa pratique est guidée par son émerveillement et son besoin de savoir comment les choses fonctionnent, en rompant le mouvement, les vidéos et les écrans à leur niveau élémentaire et en les reconstruisant à nouveau. Les projections vidéo deviennent des particules de lumière enchevêtrées dans une toile, les écrans deviennent une masse de fibres, et le mouvement est suspendu en des éléments immobiles. Wickramasinghe a obtenu son Baccalauréat en art visuel d’Alberta College of Art & Design et sa maitrise en art visuel de Concordia. Les expositions sélectionnées incluent : MACHines, Centre Des Arts (Enghien-les-bains, France), Yeosu International Art Festival (Yeosu, Corée du Sud); Galerie B-312 (Montréal, Canada); Cartes Flux Festival (Helsinki, Finlande), Stuttgart Filmwinter (Stuttgart, Allemagne); Centro Cultural del Matadero (Huesca, Espagne); La Bande Vidéo, (Québec, Canada); Truck Gallery (Calgary, Canada); MadCat Film Festival (San Francisco, USA); and Made In Video Festival (Copenhagen, Danemark), parmi d’autres. EIle est le récipiendaire de nombreux prix, bourses et résidences notamment UNESCO-Aschberg Bursaries for Artists Programme, Changdong Art Studio, National Museum of Contemporary Art (Séoul, Corée du Sud); Art Omi International Artist Program (Ghent, NY, USA); Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec et la bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain.

Jonathan Villeneuve :
Jonathan Villeneuve est un artiste patenteux, natif de St-Sauveur des monts (1980), il détient un baccalauréat en art visuel et médiatique de l’UQAM (2004) et un MFA de l’université Concordia (2009). Il créé des machines poétiques en assemblant des matériaux familiers desquels il préserve, le plus souvent, l’aspect original. Ses oeuvres bougent, émettent de la lumière et produisent du son, laissant le visiteur présumer de leur fonction imaginaire. Son travail a été présenté au Québec, en Europe et à travers le Canada, notamment à la Galerie Sans Nom (Moncton,NB), la Galerie d’art de l’université de Sherbrooke, Grunt Gallery (Vancouver, BC) et Eastern Edge (St-John, TN). Il a réalisé en 2011 une oeuvre d’intégration à l’architecture, Organicus, perché depuis au sommet de l’École de Cirque de Québec dans le quartier Limoilou. Il est le récipiendaire de nombreux prix et bourses notamment du Conseil des arts et de lettre du Québec et du conseil des arts du Canada. Il est membre du collectif Perte de Signal (Montréal) depuis 2005 et siège au conseil d’administration de la Chambre Blanche (Québec) depuis 2011. Il vit et travaille à Montréal.

Plus d’information :
http://www.cern.ca/
http://perte-de-signal.org/

Adresse:
Centre d’exposition de Rouyn-Noranda
201, avenue Dallaire, local 154
Rouyn-Noranda (Québec) J9X 4T5
Téléphone : 819 762-6600
Horaire des expositions:
Mardi au vendredi
de midi à 20 h
Samedi et dimanche
de 13 h à 17 h

– 30 –
Source :
Aurélie Besson
+1 514 273-4813

Perte de Signal est un centre d’artistes montréalais dont le mandat est de promouvoir le renforcement et le rayonnement des arts numériques et l’innovation artistique liée à la technologie. De la performance audio à la projection vidéo en passant par l’installation mécanique/robotique et l’intervention publique, le travail des membres de l’organisme se décline à travers différents médiums et à travers l’exploration d’une variété d’approches plastiques et formelles. Les activités de Perte de Signal favorisent principalement : 1) le rayonnement du travail de ses membres sur la scène nationale comme internationale; 2) le soutien à la recherche-création et à l’expérimentation artistique; 3) l’élaboration d’une réflexion critique sur les arts numériques; et 4) la médiation auprès des différents publics. Enfin et surtout, Perte de Signal se veut un lieu de rencontre qui favorise les initiatives, les collaborations, les échanges et la transmission des savoir-faire au sein de la communauté artistique dans son ensemble.

Les commentaires sont fermés.