EX VIVO | SOFIAN AUDRY & SAMUEL ST-AUBIN :: Dans le cadre du festival ELEKTRA

Dans le cadre du festival ELEKTRA, Perte de Signal présente :

Ex Vivo
Sofian Audry // Samuel St-Aubin

Commissaire : Aurélie Besson

Vernissage :: Samedi 4 mai à partir de 14 h
L’exposition se déroule du 2 au 24 mai 2013 à Occurrence

Photo : Sofian Audry & Samuel St-Aubin

L’exposition Ex Vivo présente des œuvres de deux artistes explorant le processus expérimental du laboratoire. Absences de Sofian Audry est une série d’interventions électroniques in situ dans des environnements naturels et dans diverses régions du monde. Samuel St-Aubin présente deux séries d’œuvres. La première regroupe des sculptures mécaniques itératives construites à partir d’objets du quotidien et la seconde des dispositifs technologiques extensifs du corps humain semblables à des prototypes d’un avenir proche ou issus de la science fiction.

Ex Vivo traite du laboratoire et révèle le rapport entre ce qui lui est interne et ce qui lui est externe. Comme le dit le sociologue des sciences, Bruno Latour, « les laboratoires sont un des quelques lieux où la composition du contexte social a été métamorphosée ». Nos sociétés sont en grande partie conditionnées par ce qu’il se passe à l’intérieur de ceux-ci. Certains résultats scientifiques modifient complètement nos modes de vie et notre environnement, alors que d’autres sont à peine pris en compte ou exploités : l’influence des laboratoires relève de questions d’ordre économiques et politiques ou de la transmission des savoirs scientifiques qui y sont générés.

Ex Vivo soulève des questions sur le futur de nos sociétés où la techno-science, et ses cultures, sont en pleine mutation. En abordant l’imaginaire social entourant le chercheur en science et la recherche en laboratoire, elle révèle un processus de création artistique similaire au processus expérimental. Elle traite du rapport entre la technologie et l’environnement tout en présentant des formes de travail de laboratoire prenant place dans des milieux qui lui sont habituellement extérieurs.

Le laboratoire sort de son cadre habituel alors qu’il est investi par les artistes et par le champ de l’art. Lieu influençant le contexte sociétal, le laboratoire permet des métamorphoses artistiques par des processus créatifs basés sur des expérimentations technologiques, biologiques, physiques et chimiques. Dans le cadre d’Ex Vivo, le travail en laboratoire est exécuté hors de ses murs habituels, hors de l’espace hermétique et aseptisé qui le caractérise, déplaçant le paradigme même du laboratoire.

Sofian Audry détient un baccalauréat en mathématique-informatique, ainsi qu’une maîtrise en science informatique de l’Université de Montréal. Depuis 2004, il développe des projets installatifs et web, tant à titre individuel que collectif. Il s’est joint au centre d’artiste Perte de Signal en 2005 et il siège sur le conseil d’administration depuis 2011 en tant que président. Ayant complété une maîtrise en communication (médias interactifs) à l’UQAM en 2010, il étudie présentement au programme de Ph. D. Humanities (Concordia). Son travail a été présenté au Canada, en Europe et en Asie dans de nombreux festivals et lieux d’exposition.

Samuel St-Aubin est un artiste canadien qui vit et travaille à Montréal. Il contribue à de nombreux projets artistiques depuis maintenant une dixaine d’annnés. Il agit comme conseiller en art technologique auprès d’artistes émergents et établis. À travers ses multiples projets artistiques, il a développé une vision personnelle de l’art qu’il nourrit sans cesse avec la réalisation de nouveaux projets et idées. Ses assemblages précis, allant de l’objet détourné à l’objet inventé, rappellent de manière poétique la vie quotidienne dans sa complexité tant que dans sa fluidité. Battement de coeur, vaisselle, thé… l’équilibre et l’accident sont la matière de ses expérimentations.

Aurélie Besson est une commissaire émergente. Elle étudie au doctorat en Études et pratiques des arts à l’UQAM. À Montréal elle a coordonné des évènements en art numérique tels que le colloque Lumières de la ville, la table ronde Air(e) Libre: l’art urbain croisant l’affichage électronique et la téléphonie sans fil, l’exposition Variances. Elle est aussi assistante de recherche à l’UQAM et travaille pour Perte de Signal et Eastern Bloc. Elle a été en charge de la médiation pour l’exposition Out of the Blue/Into the Black durant la Biennale International d’Art Numérique de Montréal. Entre 2007 et 2010 elle était chargée de projet et de programmation pour CIANT Centre International en Art et Technologies à Prague.

Du mardi au samedi, 12h -17h
Elektra
Perte de Signal
Occurence
Évènement Facebook

Occurrence
5277 Avenue du Parc,
Montreal H2V 4G9

Les commentaires sont fermés.